Mon 1er Hackintosh, that rock the house!

Hackintosh

Ca y’est j’ai monté mon premier Hackintosh! Rien de plus simple ! Cela m’est presque venu sur un coup de tête car tout s’est fait en l’espace de quelques semaines. Pourtant ça fait longtemps que je connaissais…

J’en avais marre de manquer de puissance avec mon iMac 27″ de 2010 qui était qu’un simple Core i3, et même modifié avec ses 12 Go de RAM et son SSD. Pour le montage vidéo ça ramait trop sur Final Cut Pro X, je ne pouvais pas monter les vidéos qu’il me reste aujourd’hui encore à faire.

Et surtout ! Je peux installer Windows (pour les jeux) sur la même machine avec une puissance de jeu incomparable par rapport à ce qu’on peut déjà faire sur un iMac (bootcamp & virtualisation). Cela me fait deux ordinateurs en un, et ça c’est juste « speach-less ». Une véritable FOUDRE DE GUERRE.

J’attendais avec impatience les nouveaux iMac qui sont désormais sortis, mais mon choix s’est fait avant leur annonce. D’une part en ayant simulé sur l’Apple Store une configuration musclée, le prix était tout simplement exorbitant, et même si je choisissais de monter moi même mon SSD, je cassais en plus ma garantie. Et également leur Core i7 qu’ils proposent n’est pas le meilleur.

J’ai donc fais le calcul, et vous allez voir que le rapport qualité / puissance / prix est simplement hallucinant !

J’ai parcouru donc le net et j’ai commencé à faire mes premières lectures, le site tonymacx86.com est tout simplement LA référence en terme de « Hackintosh ».

Petit rappel, un Hackintosh c’est quoi ? C’est simplement un PC où l’on fait tourner Mac OS. Illégal pour Apple puisque leur système d’exploitation n’est autorisé que sur leur machine. Donc, oui nous sommes dans l’illégalité avec un Hackintosh. Mais cette histoire à amener beaucoup de débats et de controverse sur la position d’Apple là dessus. Le net regorge d’articles.

Ce qui suit, n’engage que vous !

Pour faire un bon Hackintosh il est important de commencer de zéro. C’est à dire de ne pas essayer d’installer Mac OS sur un PC déjà monté ou un portable, ce n’est pas impossible mais c’est beaucoup trop d’ennuis. Et quand on vient du monde Mac on n’a envie que tout fonctionne simplement. Et bien sachez qu’en 2012 grâce à Mountain Lion tout se fait ultra-simplement ! J’ai moi même était très surpris par la simplicité de la chose et l’absence de bugs ou d’incompatibilité ! la communauté Hackintosh est grande, et ils ont fait d’excellent outils pour installer Mac OS sans encombre !

Il faut en premier lieu construire votre propre ordinateur en achetant pièce par pièce. Pour un « mac user » cela peut paraître barbant, mais personnellement je fus « PC-iste » et monter un ordinateur n’est pas un problème. Si cela vous effraie vous pouvez vous payer un informaticien dans la boutique du coin. Vu les économies que vous allez faire, ce n’est pas un problème.

Comme je faisais référence plus haut, le site tonymacx86.com à une rubrique « Building a CustoMac » qui vous permettra de connaître les pièces à acheter.

Surtout achetez précisément ce qui est recommandé et pas autre chose ! C’est la règle d’or pour zéro ennui.

Je vais détailler ma configuration et faire une petite comparaison avec ce que j’aurais pu avoir chez Apple.

  • Boîtier : BitFenix Ghost (ATX)
  • Alimentation : Seasonic G-550 (80-Plus Gold)
  • Carte mère : Gigabyte GA-Z77-DS3H
  • Processeur : Intel Core i7 3770 (Ventirad : Noctua NH-U12P SE2)
  • Mémoire : 16 Go DDR3 – Kingston HyperX 4 x 4 Go PC3-12800 CAS 9 – KHX1600C9D3K4/16GX
  • Carte Graphique : ASUS GTX 670 – DC2 – 2 Go GDDR5
  • Disque SSD : 2x SandDisk Extreme 120 Go
  • Disque Dur : 1x Western Digital 1 To WD10EZRX
  • Wi-fi : TP-Link TL-WDN4800
  • Souris : Logitech Performance Mouse MX
  • Clavier : Keysonic Intuition-XL ACK-5600 ALU+
  • Webcam : Logitech C525
  • Moniteurs : 2x 23″ – DELL U2312HM

 

Note : Concernant les périphériques, il est conseillé de regarder le Wiki du site qui indique quels sont les périphériques qui fonctionnent OOB (Out of Box), c’est à dire sans installation de pilote. On branche, ça marche ! Que du bonheur.

Le prix de tout ça ? Je rappelle que pour les non-initiés cette configuration est quasi l’une des plus puissante qu’on peut faire aujourd’hui, une véritable foudre de guerre.

1 874€ (je vous épargne les centimes). Ca peut paraître cher, oui, mais maintenant on va comparer avec ce que j’aurais pu espérer avoir chez Apple.
Prenons l’iMac 27″ (un seul écran, ma config est deux moniteurs de 23″), avec quasiment toutes les options possibles (le plus puissant des i7, SSD, HDD 1 To), on arrive aux environs de 2 600€ ! Soit environ 700€ de différence ! Et tenez-vous bien, pour une puissance bien moindre ! Oui car Apple ne propose pas les derniers processeurs et encore moins les dernières cartes graphiques.
Je ne vous parle pas des Mac Pro, dont le prix est encore plus exorbitant (certe avec un Xeon donc cette fois-ci plus puissant) et vous n’avez aucun moniteur.

Et agrippez-vous une nouvelle fois: avec mon Hackintosh j’ai pris deux SSD donc je peux installer deux systèmes complètement indépendants et c’est d’ailleurs la façon la plus recommandé. J’ai donc Windows et Mac OS sur un seul ordinateur. Je peux jouer aux derniers jeux sortis avec des détails graphiques réglés aux maximum, et travailler sans ralentissement et avec une puissance démesurée sur Mac OS.

Et ce n’est pas fini, attachez-vous cette fois-ci ! En ayant acheté l’ordinateur pièce par pièce je maîtrise de A à Z la garantie de ces dernières. Certaines pièces ont même des garanties constructeur jusqu’à 3 ans voir 10 pour la mémoire. Que-ni-ni chez Apple, vous avez qu’une année de garantie. Il faut acheter un contrat « Apple Care » pour en avoir deux supplémentaires.
Donc si votre disque dur vous lâche, il faut tout ramener dans un Apple Store et attendre sa réparation, pendant ce temps là pas d’ordinateur. Avec mon Hackintosh un de mes SDD me lache, je peux toujours basculer sur l’autre. Vice-versa avec le HDD.

Après avoir monté le PC tranquillement pendant deux heures, les cables bien rangés, venons-en à l’installation du système.

Il suffit de suivre ce guide (en anglais), grâce au logiciel « Unibeast » vous allez pouvoir tout faire, et aussi « MultiBeast » pour les pilotes. Je ne vais pas détailler les instructions puisque le guide le fait très bien.

Mais je vais souligner la facilité d’installation. Attention puisqu’il vous faut un « vrai » Mac à proximité pour installer Unibeast facilement sur une clé USB. C’est le « hic » du Hackintosh, il faut un Mac avant d’en avoir un. smile
A vous de trouver quelqu’un dans votre entourage, ou n’hésitez pas à me contacter, je peux peut-être vous aider.

Rajoutez également à votre configuration le prix de Mac OS Mountain Lion, soit 15.99€ sur le Mac App Store.

Une fois ces deux choses en main, suivez le guide pas à pas, et ne ratez aucune étape, prenez votre temps ! Ce n’est pas très long mais il faut bien suivre ce qui est indiqué et tout marchera du premier coup.

Attention tout de même, il se peut que vous ayez des options à désactiver / activer dans le BIOS, en plus de l’AHCI pour votre disque dur comme indiqué dans le guide. Pour ma part, j’ai du désactiver l’instruction « VT-d » du processeur. C’est tout.
Heuresement la communauté était là, j’ai posté le problème sur le forum et j’ai obtenu une réponse très rapidement, vous pouvez retrouver mon post sur le lien suivant : Problem installation recommended config.

Une fois que vous aurez réussi à démarrer sur Mac OS, il faudra installer « MultiBeast » comme indiqué dans le guide, ce logiciel permet l’installation des pilotes suivant votre configuration. Si vous avez une configuration recommandée comme la mienne vous n’aurez pratiquement rien à installer hormis les pilotes de la carte son Realtek, du réseau Ethernet, et de la carte Wi-fi si vous en avez une.

Ne cochez pas tout et n’importe quoi, sinon votre système beugera et faudra réinstaller. C’est clairement indiqué avec des captures d’écran.

J’ai cependant fais face à un deuxième problème, dont la réponse figure dans mon post du forum.
Au démarrage j’ai eu le droit à un beau écran noir, il suffisait de rebooter sur la clé USB, relancer MultiBeast et installer ceci : Customization -> Boot Options -> PCI Root ID Fix 

Enfin mon troisième et dernier problème (où tout n’est pas blanc non plus) c’était d’avoir branché le clavier sur un port USB 3.0, il faut qu’il soit sur un USB 2.0. C’est tout.

Et voilà ! Depuis plus aucun problème. Le système fonctionne entièrement comme un Mac classique, vous avez accès à toutes les fonctionnalités. Il est reconnu comme un « Mac Pro » dans les infos systèmes.

Donc en résumé, seulement trois problèmes que j’ai résolu en quelques minutes :

– Paramètre « VT-d » à désactiver dans le BIOS.
– Cocher « Customization -> Boot Options -> PCI Root ID Fix » dans MultiBeast
– Brancher le clavier sur un port USB 2.0

Bien sûr, durant cette installation il est plus simple d’avoir un autre ordinateur à côté en cas de problème, ou au moins une tablette ou un smartphone pour poser la question sur le forum de tonymacx86.

En conclusion je suis bluffé par la simplicité qu’est d’avoir un Hackintosh aujourd’hui ! Chose qui ne l’était pas forcément il y a quelques années. Là où il fallait bidouiller un maximum, alors que maintenant c’est à la portée de tous ! Oui de tous.
« Bidouiller un maximum » c’était ce qui me rebuter de posséder un Hackintosh, mais désormais oubliez ça et foncez !

A notez pour mon histoire personnelle, grâce à la vente de mon iMac, cette ordinateur m’a en réalité coûté moins de 700€.

En résumé:

Pour:

  • Rapport qualité / prix
  • Performances inégalées
  • Facilité d’installation (depuis Mountain Lion)
  • Garantie constructeur des pièces plus longue & maitrisée

 

Contre:

  • Encombrement & Design. Ce n’est plus un iMac avec un seul cordon à brancher. Il y a donc un peu plus de cables.
  • Connaissance en montage d’un ordinateur.
  • Maitrise de l’anglais. La communauté et les guides sont principalement en anglais.

LA référence, un grand merci à tonymacx86

Publié le par titi Publié dans Général

27 Réponses à Mon 1er Hackintosh, that rock the house!

  1. astarof

    Bonjour,
    Je me permets de reprendre la question sur le hdd. Tu as mis osx sur un ssd et win7 sur le second si j’ai bien compris. Mais comment as-tu organisé l’espace sur ton hdd de 1To (disque de stockage je suppose) ?
    Une partition accessible pour Windows et une pour Mac ?
    A+

  2. titi

    Je suis principalement sous Mac, donc le 1 To me sert de stockage pour ce système seulement. HFS+ avec une seule partition.
    Mais je pense que tu peux diviser en deux partitions (HFS+ et NTFS) sans problème.

  3. Jamel

    J’aurais une petite question je suis également sous hackintosh depuis récemment ! Comment as tu fais pour installer windows sur un autre disque dure parce que quand moi je l’ai fait j’ai eu un problème au niveau du boot.mgr si tu pouvais m’éclairer sa serait pas mal

  4. titi

    J’ai procédé comme une installation classique sur un PC normal. En choisissant le bon disque lors de l’installation et lorsqu’il me le demande.
    Dans une telle configuration (2 disques distincts), installer Windows se fait comme sur un PC.

  5. franck

    Salut j’aimerais faire un vrai hackintosh, mais je n’ai pas de mac, il paraît qu’il en faut pour unibeast et multibeast… :_( J’ai à disposition deux pc, est-ce que je pourrais faire un hackintosh par vm ware d’un côté puis installer le vrai hackintosh avec l’autre,
    ou il y aura un problème? pb de licence ou autres?
    merci
    franck

  6. Yann

    C’est après avoir lu avec gourmandise ce billet, qu’après … 30 ans sur Apple, et usé par leurs excès j’ai décidé moi aussi de basculer sur Hackintosh.
    J’ai acheté et monté sans difficulté la petite config de TonyMacx86. Avec Mountain Lion (plus rapide que Mavericks). Ca ne marche pas. Dans le meilleur des cas, il ne termine pas l’install, mais reboot quand même. Pour au final (après re-passage par la clé USB) ne pas démarrer sur le HD : le logo Apple se fige.
    Je viens d’y passer une journée. Je crois que je vais simplement installer Windows 7 et tant pis !

Ajouter un commentaire