Seedbox + NAS + QoS + WD TV Live

Seedbox NAS QoS

Au fil des années je suis arrivé à une configuration personnelle ultime pour regarder mes séries TV préférées en rentrant chez moi et en n’ayant besoin de rien faire.

Cet article est réservé aux aguerris et se compose de notes un peu technique. Il n’a pas pour but de vous expliquer étape par étape comment faire de même, mais est plus un résumé schématique de mon installation. Il est également orienté aux abonnés ADSL. « Les fibrés » ne sont pas écartés mais certains points peuvent paraître moins utile, comme la possession d’une Seedbox au vu de la bande passante disponible. Le téléchargement sur un NAS directement en P2P suffira. Cependant, la partie concernant la gestion du QoS au sein de votre réseau peut être intéressant.

Posséder une Seedbox en tant qu’abonné ADSL vous permettra de supprimer le goulot d’étranglement qu’est le téléchargement en Peer To Peer au sein de votre foyer. Notamment la notion d’upload qui est très important sur les trackers privés. Avec à peine 1 Mega en voie montante il est quasiment impossible de satisfaire son ratio et conserver son compte. Ce 1 Méga est aussi très important dans votre foyer si vous êtes plusieurs à surfer en même temps afin de ne pas rendre la navigation impraticable.

Pour ma part, j’ai créé ma propre Seedbox à partir de mon serveur dédié, ce qui m’a permis de tout automatiser.

La Seedbox s’occupe du téléchargement sur le réseau Peer To Peer, le NAS s’occupe de récupérer les fichiers téléchargés. Je rajoute un routeur sur mon réseau ayant la capacité de gestion de la QoS. Ainsi, quand le NAS récupère le fichier, le routeur lui donnera une faible priorité, ce qui permet de continuer à surfer sans problème.

Seedbox La Seedbox

 

Un serveur dédié: Linux – Debian 7

  • Un serveur Web
  • Un serveur FTP
  • Un client torrent: rTorrent
  • Un programme: RSSDler
  • Un script shell perso. qui scanne un dossier contenant les derniers téléchargements et créé un fichier RSS.
  • Un script shell perso. qui « nettoie » régulièrement le dit dossier.

RSSDler

Dans cette partie, c’est le programme RSSDler qui fait quasiment tout le boulot. Votre tracker doit fournir un flux RSS. RSSDler filtre ce qu’il en sort et envoi à rTorrent ce que vous désirez télécharger.

Une fois téléchargé, rTorrent créé un lien symbolique dans un dossier (ce dossier est différent de mon dossier de téléchargements fini) où un script perso. vient scanner les nouveautés et crée un fichier RSS qui servira à mon NAS.

Ce fichier RSS contient entre autre une ligne créant un téléchargement par FTP du type: ftps://login:password@serveur.com/fichier.zip
Ce fichier est accessible par le web mais est restreint uniquement à mon IP de la maison.
ftps
 pour un transfert sécurisé.

Le dossier est nettoyé régulièrement par un autre script perso. afin de conserver uniquement les fichiers encore non téléchargé par le NAS. Il fonctionne uniquement par « date de fichier créé » et supprime ceux au délà de 7 jours. Mon NAS télécharge bien avant les fichiers. Ainsi, mon fichier RSS est propre et pas trop gros.

NAS Synology Le NAS Synology

 

Paquet utilisé: Download Station

Download Station

J’ajoute l’adresse du flux RSS et je règle son actualisation à 30 minutes. Et voilà ! Download Station vérifie les nouvelles lignes ajoutées au fichier. S’il y a, il créé la tache de téléchargement.

Une fois finie, un e-mail est envoyé.

Routeur QoS Le routeur avec gestion QoS

Routeur QoS
Page de configuration de la QoS d’un D-Link DIR-655.

Cette partie très simple et très importante, vous permettra de continuer à utiliser votre connexion internet même quand votre NAS télécharge.

La QoS (Quality of Service) vous permettra de ne pas ralentir votre connexion internet lorsque le NAS effectue la tâche de téléchargement. Avec de bons réglages, vous pouvez attribuer une priorité basse au protocole FTP, ainsi vous ne serez pas gêner par la navigation sur internet ni même la consultation de vidéos YouTube! Et tout le monde à la maison sera content.

Cela s’adresse également aux « fibrés », puisque la QoS permet d’avoir une gestion « saine » de son réseau, et quand votre débit n’est pas au meilleur de sa forme à certains moment de la journée. Ce qui peut arriver suivant les FAI, la QoS vous servira grandement ! Et la QoS sert pour beaucoup d’autres choses comme le jeu en ligne.

WD TV Live Le lecteur multimédia Western Digital TV Live

 

Ce petit boitier très performant, je dirais même le meilleur sur le marché actuellement. Vous permettra de lire toutes vos vidéos. Jusqu’à la plus complexe en terme de codec et de format.

Il existe plusieurs versions de ce boitier avec certains firmwares moins stable que d’autres. Les forums de la marque sont assez actifs sur ce sujet.

Pour ne pas avoir de problème de lecture, il est important de configurer votre NAS en tant que « serveur multimédia » (serveur UPnP). Les performances seront meilleurs que par simple partage de dossier réseau. Chose vécue. smile

Notez qu’avec une TV récente possédant un port Ethernet et un client UPnP intégré, elle pourra aisément se connecter à votre serveur multiimédia sur votre NAS et lire directement les fichiers. Plus besoin de lecteur multimédia ! Attention tout de même, votre TV peut ne pas être capable de lire tous les codecs contrairement au boîtier.

Conclusion

 

Ainsi, avec une telle configuration, je ne me soucie plus de ce que je dois télécharger tous les jours, tout est fait automatiquement par RSSDler et mon NAS. Et un e-mail m’en averti. Si je dois ajouter une nouvelle série, j’édite mon fichier de configuration de RSSDler.

 

Publié le par titi Publié dans Général

2 Réponses à Seedbox + NAS + QoS + WD TV Live

  1. Julien

    Hello,

    Merci pour cet article. Le script qui gère la mécanique de création des liens symboliques après le DL est disponible quelque part ?

    Bonne journée.

  2. Bluray-collec

    Bonjour, même question qu’au dessus, les script sont dispo ?

    merci

Ajouter un commentaire