La première semaine s’achève

14 Mar, 11

C’est avec brio que se termine cette première semaine à l’Academy, puisque hier s’est déroulé le premier examen où je devais obtenir 90% et j’ai donc eu 98% avec une seule faute sur 40 questions et mes 15 « checks of cabine secure ». Hiaa :) Ma dure labeur de travail tous les soirs a payé :) Enfin il faut surtout surtout bien écouter et ca passe… Malheuresement une française de notre groupe a échoué d’une seule question, mais elle pourra évidemment le repasser.

Le but étant de conserver 1 point pour recevoir ses « ailes » (wings)  à la fin du stage. On commence avec 9 points, un examen échoué c’est 3 points de perdu. Et par exemple arriver en retard c’est 1 point de perdu. Bon ca va j’ai tous mes points :) Une bonne façon de garder le sérieux de ses élèves.

Nous avons étudié le SEP (Safety & Emergency Procedures) / SOP (Standard Operating Procedures), le « Wet Drill » qui consiste à vérifier en gros s’il ont sait nager et gonfler notre gilet de sauvetage. Beaucoup moins poussé que le CFS français. Ce test de natation est d’ailleurs éliminatoire.
Puis le « Fire Drill » où on éteind un « feu ». Je mets « feu » entre guillemets car on ne l’éteint pas vraiment tout est contrôlé par les « trainers ». C’est juste pour voir si l’on n’a pas peur des flammes.
On pénètre également à trois dans une maquette d’un Airbus enfumé  où l’on doit localiser un feu et communiquer comme on l’a appris. Avec un « fire fighter », un « communicator » et un « co-ordinator ». Sympathique mais pas évident où l’on a vu la théorie juste avant.
Le « Fire Drill » n’est pas éliminatoire.

On a également fait une descente de toboggan d’évacuations (slides), ca va vite !

L’Academy easyJet est suffisamment grande avec des classes spacieuses et propres. Des « trainers » (professeurs) sympathiques et encourageant tout au long.
En ce moment on est beaucoup et on se bouscule à la cafétéria qui est un peu petite. Dommage que ce ne soit pas une vrai cafét. on n’a le droit qu’a des sandwhichs qu’on peut commander à l’avance.
On doit être 3 ou 4 groupes d’environ 25. Les salles sont pleines, et il y a aussi les pilotes qui se forment à l’Academy de Luton et à Gatewick où sont situés les simulateurs de vol.

Notre groupe se compose d’anglais évidemment, mais d’aussi d’espagnols, et d’italiens. Nous sommes 6 français basés ORY (Paris Orly) et une à CDG (Paris Charles-De-Gaulle).

Lundi et mardi, nos deux premiers jours off, enfin ! Car avec cette première semaine plutôt intense, on en avait besoin. Apparemment on a passé le plus dur :) Mercredi soir à 21 heures (heure où les avions easyJet sont tous posés) nous allons sur le tarmac visiter un vrai avion pour se familiariser avec l’équipement à bord.

Today direction London ! Je verrais enfin le « Flagship store » Abercrombie. héhé :)

Et j’oubliais qu’on n’a toujours pas nos uniformes malheureusement car ils ont changé de fournisseurs. On a fait les essayages mais il y’a 10 / 15 jours de délais. Et le « crew bag » on ne l’aura qu’à notre base en le commandant sur l’intranet easyJet.

3 Réponses à “La première semaine s’achève”